Journal d’un Vampire, tome 1 : Le Réveil de L.J. Smith

Couverture Journal d'un vampire, tome 1 : Le réveil

Dès l’arrivée de Stefan Salvatore à Fell’s Church, Elena, la reine du lycée, se jure de la séduire. D’abord distant, le garçon aux allures d’ange rebelle finit par céder à sa passion dévorante et lui révéler son terrible secret. Quelques siècles plus tôt, la femme qu’il aimait l’a transformé en vampire, avant de le trahir avec son frère ennemi, Damon. Des évènements tragiques se succèdent bientôt dans la région. Tout accuse Stefan mais Elena est convaincue de son innocence. Et si Damon, vampire cruel et assoiffé de sang, était derrière tout cela ? L’histoire est-elle amenée à se répéter ? Le récit captivant de deux frères vampires déchirés par l’amour d’une même femme. Un triangle amoureux d’une dangereuse sensualité.

Mon avis :
Vampire Academy
était vraiment un livre qui m’avait donné envie de découvrir la bit-lit, dont je ne connaissait auparavant que Twilight, qui avait été une grosse déception : amour qui cachait la partie sombre de l’histoire, héroine un peu nunuche et héros beaucoup trop innaccessible. Tout le contraire du premier, qui offre une mythologie intéressante et une histoire plutôt complète, laissant les sentiments en arrière plan.
Mais le Journal d’un Vampire est de la trempe du premier : en effet je n’ai pas du tout acrroché et c’est une nouvelle déception. En fait c’est simple : rien ne m’a plu !

Elena est une jeune fille très populaire qui peut avoir tout ce qu’elle veut. Tout lui sourit, jusqu’à l’arrivée dans son lycée d’un garçon mystérieux et indomptable (pourquoi est-ce que j’ai l’impression d’avoir déjà vu ça ? :-)) nommé Stephan Salvadore. Son nouveau but : le conquérir.
Sauf que d’étranges évenements se mettent à pleuvoir sur la ville dès que Stephan pose le pied en ville. Assassinats, attaques et agresseurs invisibles… Tout cela semble avoir un rapport très étroit avec Elena. Mais lequel ? Pour la jeune fille, le mystère fait que commencer.

Dès le début les personnages m’ont exaspérée. Elena est le pardait exemple de la midinette superficielle et simplement axée sur son physique, sans aucune autre précoccupation que sa tenue du jour. Cet aspect de sa personnalité m’a immédiatement énervée. Elle est de plus décrite comme très intelligente et courageuse, mais rien ne prouve cela. Ses seuls actes de courage sont de résister, et encore, à Damon. Au début, la seule raison pour laquelle elle veut séduire Stephan est qu’il ne tombe pas immédiatement sous son charme, par simple goût de l’interdit.
Damon et Stephan, les deux frères, sont très différents et si j’ai un léger faible pour Damon, aucun des deux ne m’a vraiment plu. Stephan est sans saveur, Damon se croit irrésistible et pense être « le plus beau le plus fort le meilleurs vampire du monde, oui, oui ! ». Bon, j’exagère un peu, mais c’est l’idée générale.

Du côté de l’histoire, le triangle amoureux est trèèèèèèèèèès original, vous imaginez bien, et le côté historique de l’affaire est l’aspect le plus intéressantdu livre, même si le fait que l’âme d’Elena ne se soit réincarnée que des siècles plus tard me parait franchement improbable. Mais à part ça, les quelques péripéties sont un peu lentes, mis à part celle du journal intime, qui est plutôt prenante.
L’idée du journal intime, d’ailleurs, qui permet une double narration à la troisième personne pour la plupart du livre et à la première n’est pas vraiment une trouvaille. C’est un procédé assez commun, et à part savoir qu’Elena veut à tout prix avoir Stephen et lui permettre d’exprimer ses sentiments infinis envers lui ce journal ne sert qu’à prévoir le plan de Caroline.

En gros, j’ai trouvé que tout se déroulait un peu facilement. Les deux protagonistes tombent sous le charme l’un de l’autre très rapidement et en moins de temps qu’il ne faut pour le dire, ils ne peuvent pas vivre l’un sans l’autre. De plus, pour Stephan, c’est presque un amour par « procuration » puisqu’Elena lui rappelle sa belle d’un autre siècle.
Bref, au cas ou je n’aurais pas assez montré que je n’aime pas : je ne compte pas lire la suite.

Ma note : 12/20

Publicités

Publié le 26 août 2012, dans Bit-lit. Bookmarquez ce permalien. 3 Commentaires.

  1. Je suis du même avis, mais j’ai quand même lu le deuxième… et c’est pareil !

  2. Cool pour cet article sympa je vais continuer mes investigations 🙂

Quelque chose à dire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :