A.N.G.E, tome 1 : Antichristus de Anne Robillard

Couverture A.N.G.E., tome 01 : Antichristus

À l’insu des habitants de la Terre, des hommes et des femmes travaillant pour l’Agence Nationale de Gestion de l’Étrange (mieux connue sous le nom de l’A.N.G.E.) veillent sur l’humanité. Peu importe le pays où ils sont affectés, ces courageux agents secrets la protègent des ténébreuses machinations des serviteurs du Mal.
Lors d’une enquête de routine sur les enseignements trompeurs d’un prétendu gourou, les agentes Océane Chevalier et Cindy Bloom de Montréal découvrent que les sombres évènements prédits par des textes bibliques sont sur le point de se produire. Leurs collègues, Yannick Jeffrey et Vincent McLeod, se joignent alors à elles et se heurtent rapidement à la puissance du Faux Prophète.
Aux tueurs de l’Alliance s’ajoutent bientôt des intervenants inattendus qui plongent l’A.N.G.E. dans l’incertitude. Quelle est en effet la véritable mission de l’envoyé du Vatican qui s’intéresse lui aussi aux crimes de l’Alliance? Qui est vraiment cet homme en noir qui apparaît aux agents de l’A.N.G.E. lorsqu’ils sont en difficulté? L’Agence pourra-t-elle arrêter la percée de l’Antéchrist en Amérique?

Mon avis :
Déçue par ce livre. D’énormes incohérences, des personnages creux et pas assez développés à mon goût, une histoire lente et lourde, et un style avec lequel je n’accroche définitivement pas du tout. Rien ne m’a convaincue dans ce livre, aussi cette chronique est plus courte que d’habitude, car j’ai beaucoup de mal à trouver des points positifs.

Du côté de l’histoire, d’abord : l’acronyme A.N.G.E m’a gené tout le long du livre. En effet, ces lettres désignent l’Agence Nationale de Gestion de l’Etrange. Nationale, et pourtant il est évoqué plusieurs fois les agences d’autres peys que le Canada, et le nom de cette association devient totalement obsolète.
Ensuite, le seul point que j’ai bien aimé, c’est la complexité des liens bibliques qui lient les héros et les méchants, et l’aspect compliqué et religieux de certains chapitres et de toute l’histoire. Des Témoins de Dieu, des Varans, des agents spéciaux du Vatican, des anges… C’est parfois difficile de s’y retrouver.
Le scénario en lui même n’est d’ailleurs pas très original : une agence d’espionnage qui tombe sur une bande de méchants qui veulent soumettre le monde. Ca s’est déjà vu, et c’est justement là que tout le côté biblique sauve l’affaire : l’organisation maléfique est profondément tournée vers la religion.

Du côté des personnages, aucun ne m’a marqué, ni par son caractère, ni par ses secrets, même pas Yannick. Je les ai trouvés très peu développé, et j’ai eut l’impression de passer tout le livre avec eux sans les connaitre pour autant.

Voici donc une chronique très courte et qui montre ce que j’ai pensé du livre… Un dernier mot sur l’écriture : je ne comprends pas ce que j’ai avec la plume d’Anne Robillard, mais elle me bloque completement. Je n’arrivais tout simplement pas à lire trois chapitres de suite !
Donc, vous l’aurez comprit, c’est une immense déception.

Ma note : 9/20

 

Publicités

Publié le 26 août 2012, dans Espionnage, Fantastique. Bookmarquez ce permalien. 1 Commentaire.

  1. Moi non plus je n’ai pas aimé.

Quelque chose à dire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :