Hantée, tome 1 : Les Ombres de la Ville de Maureen Johnson

A Londres, un assassin hante les rues, réveillant la légende de Jack l’Eventreur. Malgré l’omniprésence des caméras, le tueur est indétectable.
Aurora, arrivée depuis peu sur son campus, se rend compte qu’elle est la seule capable d’apercevoir son ombre.
Accompagnée d’un mystérieux jeune homme, elle plonge au plus profond des brumes de la cité pour arrêter le meurtrier avant qu’il ne récidive. A moins que son don ne fasse d’elle la prochaine victime

Mon avis
Ce livre a très vite fait un petit buzz sur la toile, devenant un coup de coeur pour de nombreux lectuers. Aussi quand je l’ai vu à la Fnac, je n’ai pas hésité à le prendre (enfin, presque… Pourquoi est ce qu’il y a autant de livres qu’on a envie de lire, aussi ?). Cette histoire de tueur, surtout quand il s’agit de Jack l’Eventreur et du fantastique dont on sent la trame dans le résumé m’ont tout de suite attirée quand, quelques semaines plus tôt, j’avais trouvé chez un libraire un carnet publicitaire pour « Hantée » ou l’ont pouvait lire un extrait du livre.
Malgré tout, c’est loin d’être un coup de coeur. J’étais totalement extérieure aux aventures d’Aurora, et ni les personnages ni l’intrigue, ni encore le fonctionnement général du monde des fantomes ne m’ont captivée.

Aurora est une jeune américaine venue étudier à Londres. Mais lorsqu’un tueur imitant le mythique Jack l’Eventreur sévit en ville, son séjour en Angleterre devient plus compliqué : elle est la seule capable de voir le meurtrier
Elle rencontre alors trois agent d’une unité très spéciale : ils sont, tout comme Aurora, capable de voir ces êtres de légendes appelés fantomes. Pour la jeune fille et ces policiers qui n’apparaissent sur aucun fichier, ce n’est que le début de la lutte contre le tueur.

Rory est une américaine sympathique, une héroine qu’on a plaisir à suivre de par son côté un peu moqueur de temps en temps ; on sent qu’elle note la différence entre les habitants d’Amérique et ceux d’Angleterre. Elle relève avec humour et ironie les petits décalages absolument british, tel que la surveillante et entraineuse de hockey Claudia qui s’écrie « Appelez moi Claudia »à chaque fois qu’elle rencontre quelqu’un. Elle reste zen contre toute épreuve, et n’hésite pas à aller au delà de ses limites, et veut à tout prix faire parti de l’action.
Jazza, l’amie de Rory et sa compagne de chambre, est plutôt transparante et on n’est pas marqué par son caractère plutôt ordinaire, comparé à celui de Boo, l’autre colocataire de la jeune fille, excentrique et pétillante. De plus, elle cache un secret… Même si elle est quelques fois un peut trop exubérante, Boo est mon personnage préféré pour le moment.

Un avis mitigé sur ce livre : je serais bien incapable de dire s’il m’a plu ou non, malgré ma chronique plutôt positive. Quelques longueurs dans le texte parfois sont à déplorer, et l’intrigue est prévisible par moment, mais en gros c’est un livre agréable à lire. Par contre je suis curieuse de savoir comment l’auteure va s’y prendre pour le second tome, car cela m’a l’air compromit par la fin.

Ma note : 14/20

Publicités

Publié le 31 juillet 2012, dans Fantastique, Thriller. Bookmarquez ce permalien. 3 Commentaires.

  1. J’ai trouvé ça sympa comme livre.

  2. J’ai lu ce roman en août et j’ai adoré! J’ai hâte de lire la suite!
    =)

Quelque chose à dire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :