Les Âmes Croisées de Pierre Bottero

« Qui veux-tu être, Nawel ? Qui veux-tu vraiment être ? »
Elle le savait désormais.
– Je me nomme Nawel Hélianthas…
Un voeu, un simple choix possédait-il le pouvoir d’orienter une existence entière ? 
– Je sollicite le droit et l’honneur de revêtir…
Un mot, un unique mot pouvait-il devenir une clef ?

Mon avis :
Pour du Bottero, ça m’a beaucoup déçue. Après l’apogée du Pacte des Marchombres, une brusque descente aux Enfers avec Les Âmes Croisées m’a vraiment étonné. Je n’ai trouvé ce roman ni mauvais ni bon. Juste médiocre, et c’est ça qui m’énerve. 

Nawel Hélianthas, une riche Perle, la catégorie supérieure de la pyramide sociale, est une jeune Aspirante sur le point de prononcer ses voeux. Des amis, une famille parfaite, un certain talent pour les études. Elle Reve de revêtir la Robe de Mage et de devenir une femme influente dans la société des Jurilans, comme sa mère.
Mais, lors d’une visite dans la ville Cendre, elle ordonne qu’on fouette une jeune femme et tue par erreur cette dernière et son tout jeune bébé, tout bascule… Jusqu’à changer toute son opinion des Robes et de la société dans laquelle elle vit. Manipulations et faux-semblants s’enchainent jusqu’à la fameuse Cérémonie du Choix, celle qui changera jusqu’à la dernière certitude de Nawel…

Nawel m’a vraiment exaspérée, même quand on se rend compte que sa personnalité change du tout au tout. D’égoiste et hautaine, elle devient humaine et épanouie, mais ce virement de bord ne m’a pas du tout touché. Alors que dans la série Elana l’héroïne n’a pas vraiment besoin de devenir une aventurière puisqu’elle en est en quelque sorte déjà une, Nawel a besoin de tout apprendre, et ça m’a vraiment énervé.
Ses amis Ergaïl et Philla ne m’ont absolument pas touchée. Leur histoire d’amour m’a parue fade et faussée, et le fait qu’Ergaïl participe aux manipulations autour du trône et veuille berner Nawel m’a définitivement éloignée de lui.
Les autres personnages Armures ne m’ont fait ni chaud ni froid, excepté la vieille Armure qui m’a fait rire plusieurs fois. On pourrait croire à une idyle entre Lyiam et Nawel, mais finalement non. Alors, je sais que je suis difficile, mais cette fois ça manquait de sentiments !

Toujours dans le style Bottero, j’ai trouvé ce livre moins mature que la série Elana (oui, je sais, beaucoup de comparaison avec cette trilogie mais je l’avait vraiment adorée !) mais tout à fait lisible. Peut être moins de jolies phrases philosophiques, d’adjectifs isolés pour souligner les personnages…

J’ai déjà lu des Bottero mieux, mais cela reste un bon livre pour se détendre. Par contre, on ne peut pas imaginer qu’il n’y ai pas de second tome, et on brûle de connaitre la suite, car il est certain qu’un livre ne peut pas se terminer comme ça. L’univers se croise à plusieurs moments avec celui de Natan et Shaé dans L’Autre et on peut penser que les héros se seraient rencontrés, mais on ne le saura malheureusement jamais.. Dommage.
Par contre, gros moins pour moi, dès le moment où Nawel entre en connexion avec son Armure, le récit prend une tournure science-fiction qui m’a déplu, loin de l’univers poétique auquel on est habitué par cet auteur.

Ma note : 14/20

Publicités

Publié le 31 mars 2012, dans Fantasy, Jeunessse. Bookmarquez ce permalien. 2 Commentaires.

  1. là encore, des romans qui m’ont passionnée, j’aimais tellement Bottero que je n’hésitais jamais en découvrant ces romans. Quel dommage sa disparition. il a emporté nos rêves

  2. Oui, Pierre Bottero était vraiment un auteur extraordinaire. Son décès est vraiment une grande perte pour la littérature jeunesse.

Quelque chose à dire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :