La chasse aux Sorciers de Diana Wynne Jones

Que se passe-t-il exactement au collège de Larwood ? Certains prétendent qu’un sorcier se cache parmi les élèves, et les événements étranges qui se succèdent semblent leur donner raison. Les professeurs redoutent l’arrivée d’un inquisiteur qui condamnera le coupable au bûcher… C’est alors qu’apparaît Chrestomanci l’enchanteur, mystérieux personnage venu d’un autre monde !

Mon avis :
Diana Wynne Jones semble apprécier d’écrire des histoires reposant sur un même personnage : Chrestomanci mais dans un monde totalement différent. J’avais lu Ma soeur est une Sorcière il y a longtemps, et je m’attendait à retrouver Chat et Janet. Mais pas du tout ! Au lieu de cela, on se retrouve dans un monde moderne où on rencontre Charles et Nan, deux internes à la vie bouleversée par un même événement…

Après Ma Soeur est une Sorcière dans un monde du dix huitième siècle, la Chasse aux Sorciers nous plonge dans un monde presque semblable au notre, à une seule exception : sorciers comme sorcières sont recherchés par l‘Inquisition pour être brûlés…
Alors quand un mot anonyme informe un professeur de la seconde Y que l’un de ses élèves est un sorcier, et qu’il le révèle à toute la classe, la suspicion rode partout. Chacun soupçonne tout le monde de posséder des pouvoirs magiques sans aucune preuve.
Mais vite la peur des sorciers reprends le dessus dans la classe et on se rend compte qu’il ne faut pas chercher qui a des pouvoirs magiques, mais surtout qui n’en a pas !

Le côté positif de ce livre, d’après moi, c’est la palette de personnalité : on explore presque chaque caractère des élèves, mais tourne autour de deux principaux,Nan et Charles. On distingue vite les différents partis. Theresa et Simons, les fayots méchants, Brian le fils d’un professeur souffre douleur de la classe, Dan la brute, Nirupam, Charles et Nam en gentils… C’est la première fois que je lis un livre qui tourne autour de toute une classe.
 Chacun des personnages principaux se révèle avoir plusieurs talents propres et on ne sait plus où donner de la tête. Mais alors que tous les élèves, et particulier Theresa (qui est, entre parenthèses détestables) s’acharnent contre Nam qu’ils suspèctent plus que fortement, d’autres sorciers sèment une zizanie folle dans la classe, contrant les plans des autres sorciers, s’alliant… Une vraie partie d’échec, dont l’enjeu est de ne pas finir sur le bûcher !

Toujours une oeuvre emprunte de la formidable écriture de Diana Wynne Jones, très agréable à parcourir. Sa plume peint des personnages drôles et excentriques et accentue leurs défauts avec tout l’humour qui lui est propre. 

Conquise sans être pour autant très enthousiasmée, ce livre reste cependant un excellent moyen de passer un bon moment, bercé par quelques rires et aux rythme d’un monde un peu étrange auquel on regrette et on est à la fois content de ne pas appartenir ! 

Ma note : 15

Publicités

Publié le 23 mars 2012, dans Jeunessse. Bookmarquez ce permalien. 4 Commentaires.

  1. ça a l’air sympa comme univers… Encore une découverte grâce à toi^^ Bonne soirée 🙂

  2. après la lecture des deux premiers, je n’ai pas eu envie de poursuivre.

  3. Je le commence tout juste, j’espère pouvoir apprécier.

    • J’espère que tu aimeras^^. C’est un livre plutôt atypique, tu verras. En plus j’adore Diana Wynne Jones, c’est vraiment une grande auteure avec beaucoup d’imagination !

Quelque chose à dire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :