Terrienne de Jean Claude Mourlevat

Après avoir reçu un étrange message de sa soeur Gabrielle, disparue depuis un an, Anne se lance à sa recherche.
Accompagnée d’un vieil écrivain en mal de création, rencontré sur la route, elle passe alors brusquement de l’autre côté.
Et découvre un monde parallèle, un univers blanc, aseptisé, glacial. Là-bas, les habitants ne respirent pas, ne sourient pas, et les humains sont esclaves. Au milieu d’eux, elle comprend vite que sa soeur est retenue prisonnière, quelque part, et qu’elle est en danger. Anne va tout tenter… jusqu’au péril de sa vie.

Mon avis :
Très déçue par ce livre dont le thème m’a semblé déjà vu. Après les critiques de blogueurs élogieuse, je suis tombée de haut à la lecture de Terrienne.

Un monde hygiénique, aseptisé, sans odeur, sans saveur existe, de l’autre côté, après le panneau « Campagne ». Un monde dans lequel est plongée la soeur d’Anne, depuis le soir de son mariage, ne me paraissait pas original, rempli de créatures qui ne respirent pas et ne possèdent pas d’émotion. Gabrielle, la soeur en question y a été amenée par une de ces choses, chargée de ramener pour un grand seigneur une humaine rousse.

 L’héroïne adolescente d’abord, qui préfère les insectes aux téléphones, vend des chaises et disparait des jours entiers sans que personne ne sache où elle est contribuent pour moi à la stéréotypation de Terrienne. Le personnage le plus  attachant de l’histoire, Etienne Virgil, sont la disparition brutale et inexpliquée m’a abasourdie est un vieil écrivain en mal d’imagination, aux questions pertinentes et toujours prêt à aider. Il joue dans l’histoire comme un rôle de « grand père » pour Anne, qui a d’ailleurs l’âge de sa plus grande petite fille. 
Bran, qu’Anne n’a vu qu’une soirée sur Terre alors qu’il était en mission est un hybride, mi-humain, mi… autre chose. Quelque chose qui ne respire pas. Je m’attendais à ce que l’histoire entre lui et Anne soit plus « vraie », avec plus de sentiments. Dans l’histoire, il se retrouvent après ne s’être vu qu’une fois et s’aiment comme si c’était une évidence. Ça m’a semblé creux. Il n’y a pas une scène où ils s’embrassent comme un vrai couple et seulement une ou deux où ils se manifestent de la tendresse. 
Gabrielle, elle, reste trop passive pour qu’on l’apprécie. 

Du coté écriture, si elle avait été accompagnée de personnages intéressants et d’une intrigue digne de ce nom, elle ne l’aurait posée aucun problème. Elle est simple et fluide, bien que peu portée sur la description.

Tout simplement une immense déception ! Les personnages passifs m’ont laissée en dehors de leur univers. Et pourtant, j’aurai beaucoup aimé les suivre, car même si j’ai trouvé que les aventures manquaient de liant entre elles, elles m’ont semblée plutôt agréables à suivre. Mais les liens trops faibles entre Bran et Anne et un désagréable sentiment de déjà vu que je n’arrive pas à expliquer m’ont presque poussée à abandoner la lecture de Terienne

Ma note : 11/20

Livre lu dans le cadre du Baby Challenge Jeunesse.

Publicités

Publié le 18 mars 2012, dans Jeunessse. Bookmarquez ce permalien. 3 Commentaires.

  1. Le résumé me semblait alléchant mais après avoir lu ton opinion, je ne vais pas prendre de risques… Bonne soirée 🙂

  2. Tu sais Myrtille, des fois je me dis que tu es la seule lectrice de mon blog… 🙂
    Mais tu aimeras surement Terrienne, tous les avis que j’ai lu avant d’ecrire cette chronique pour trouver des choses positives étaient des coups de coeur.
    Bonne soirée à toi aussi !

    • Mais non, je suis sûre que non 🙂 C’est difficile de se faire une place avec tous les blogs qui existent déjà, mais je ne perds pas espoir pour le mien et c’est de toute façon enrichissant parce que ça permet d’échanger et de trouver d’autres idées de lecture… C’est un beau projet. Au plaisir de lire tes prochaines chroniques 🙂

Quelque chose à dire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :