Le voleur de Foudre de Rick Riordan

«Je n’ai jamais voulu être un demi-dieu, c’est dangereux, c’est angoissant. Le plus souvent, ça se termine par une morte abominable et douloureuse. Il se peut que vous soyez des nôtres. Or, dès l’instant où vous le saurez, il ne leur faudra pas longtemps pour le percevoir, eux aussi, et se lancer à vos trousses. Je vous aurai prévenus ».

Mon avis :
N’ayant pas vu le film, j’a pu me faire une idée de ce premier roman qui, au premières pages ne m’a pas du tout emballée par ses allures « Harry Potteresque »

Au XXIème siècle, alors que Zeus, Poseidon et Hadès ont promit de ne plu avoir d’enfant, qui marquent l’histoire de leurs exploits, les fils et filles de Dieux sont protégés dans une « Colonie », dont Dyonisos est le gardien. 
Percy, qui vit seul avec sa mère depuis que son père a disparut y rencontrera Anabeth et et Grover, qui deviendront pour lui de véritables amis. Mais pour lui, un seul objectif : échapper aux envoyés des mystérieux personnages qui lui veulent du mal en retouvant sa mère, enlevée par un Dieu. Tout en jonglant avec une accusation de vol d’Hadès, des menaces de mort et des chaussures magiques capables de voler, mais aussi de le précipiter dans les pires abymes…

J’ai trouvé que ce roman avait des allures « Harry Potteresque » : Grover, fidèle et courageux malgré ses petits défauts. Annabeth, jeune fille cérébrale et maligne, parfois même prétentieuse mais avec un coeur en or. Et enfin, Percy, brave, audacieux, prêt à tout pour ceux qu’il aime et pour réussir à combler les attentes des gens qui comptent sur lui. L’archétype des héros jeunesse par excellence. Mais leur âge m’a vraiment dérangé car ce ne sont que des enfants : 12 ans (bon, je n’ai qu’un an de plus mais je ne suis pas poursuivie par des monstres toute la sainte journée !). Pendant tout le livre, j’ai préféré me les imaginer plus vieux, vers les 14 ans. Les gestes et les paroles des trois protagonistes sont vraiment trop murs pour un si jeune âge, ce qui m’a décontenancée toute la durée de ma lecture. 

L’écriture est fluide et rapide à lire, mais la narration à la première personne du singulier est un peu dérangeante puisque Percy vit des aventures extraordinaires que ce style ne parvient pas à nous faire totalement vivre. 

Je connaissait déjà tous les éléments mythologiques présents dans le livre car je suis une fan de la Grèce antique, mais les personnes ne s’y connaissant pas ou pas beaucoup n’ont pas à s’inquiéter : l’auteur décrit les épisodes mythologique dans lesquels les monstres apparaissent et quels sont leurs liens avec la situation en place. Si certaines aventures me paraissaient superflues, l’ensemble forme un très beau tableau. 
Ce qui m’a le plus plu, c’est le décalage entre le monde grecque et celui, moderne et dynamique d’aujourd’hui. D’excellentes idées, comme de placer l’Olympe au sommet de l’Empire State Building, l’Enfer à Las Vegas, Charon en costume de soie italien, Méduse en patronne de bar désaffecté, Dionysos en gardien de Colonie, Ares en motard à veste en cuir, ect… égayent le livre et l’enrichissent de leurs apparitions. Les titres de chapitres amusants, tels que « Je pulvérise ma prof de math sans le faire exprès », « Où un dieu nous paye des hamburgers » ou encore « Où nous prenons un zèbre pour Las Vegas » nous donnent le sourire. 
Un gros bémol, par contre : tout était prévisible, parfois des centaines de pages à l’avance. L’identité du traitre (voir plus bas) est devinable dès qu’il apparait, l’objet du conseil de la néréide sur les cadeaux est facilement identifiable. 

Ma note : 15,5/20


Extrait :

Tu iras à l’ouest et tu rencontreras le dieu qui s’est retourné.
Tu retrouveras ce qui fut volé et tu le verra restitué sans dommage.
Tu sera trahi par quelqu’un qui se dit ton ami. 
Et à la fin, tu ne parviendras pas à sauver ce qui compte le plus.

Publicités

Publié le 27 février 2012, dans Fantastique, Jeunessse. Bookmarquez ce permalien. Poster un commentaire.

Quelque chose à dire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :