L’étrange voyage de Mr Daldry de Marc Levy

“ L’homme qui va le plus compter dans ta vie vient de passer dans ton dos. Pour le retrouver, tu devras entreprendre un long voyage et rencontrer les six personnes qui te mèneront jusqu’à lui… Il y a deux vies en toi, Alice. Celle que tu connais et une autre, qui t’attend depuis longtemps. ”
Londres 1950
Alice mène une existence tranquille, entre son travail qui la passionne et sa bande d’amis, tous artistes à leurs heures. Pourtant, la veille de Noël, sa vie va être bouleversée. Au cours d’une virée à la fête foraine de Brighton, une voyante lui prédit un mystérieux avenir. Alice n’a jamais cru à la voyance, mais elle n’arrive pas à chasser ces paroles de son esprit, et ses nuits se peuplent de cauchemars qui semblent aussi réels qu’incompréhensibles.
Son voisin de palier, Monsieur Daldry, célibataire endurci, gentleman excentrique et drôle, aux motivations ambigües, la persuade de prendre au sérieux la prédiction de la voyante et de retrouver les six personnes qui la mèneront vers son destin.
De Londres à Istanbul, il décide de l’accompagner dans un étrange voyage…

Mon avis :
Pour le premier Levy que je lis, j’ai été profondément déçue. C’est mon père qui me l’a conseillé, fan qu’il est de Musso et de Levy en ne m’en faisant que des compliments. Mais je n’ai pas du tout accroché à l’histoire, trop abstraite dans son contexte pour moi. 

I – L’histoire
Alice part alors à Istanbul pour trouver l’homme de sa vie. 
Mais les personnes qui la mèneront vers ce dernier arrivent bien trop aléatoirement à mon goût, et sont trop peu présents ou intéressants pour nous attirer. A un moment de l’histoire, le roman devient épistolaire alors que ce n’est pas une nécessité et que les lettres ne servent pas le style du texte. 
De plus, la fin m’a singulièrement déplu. 
Les seuls moments qui m’ont plu, à part ceux en compagnie de la voyante sont ceux où Alice commence à apprendre la parfumerie comme la voient les gens d’Istanbul. Le vocabulaire olfactif est riche et intéressant, je les ai largement préférés aux autres. 

II – Les personnages
D’abord, je m’était attachée à la joyeuse bande d’amis d’Alice et détestait Ethan Daldry. Mais contrairement à d’autres livres, je n’ai pas pu me défaire de cette première impression et j’ai gardé tout le livre un sentiment amer.

III – L’écriture
Rien a dire à ce niveau là, si ce n’est que je n’ai pas accroché.

IV – Ma conclusion
Une grosse déception.

Les plus :
– Les passages décrivant les sensations olfactives 

Les moins :
– A peu près tout le reste…

Ma note : 11.5/20

Publicités

Publié le 22 février 2012, dans Hors Critiques. Bookmarquez ce permalien. Poster un commentaire.

Quelque chose à dire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :